FRIANDISES COQUINES ...

FRIANDISES COQUINES ...

A travers la serrure

Lorsqu'elle sortit de la douche,la buée avait envahi tous les miroirs.

Comme elle devait se maquiller,elle ôta la serviette qui l'entourait.

Lorsque l'éponge tomba sur le sol,son corps se mit à frissonner et ses seins se durcirent.

Sa poitrine se figea et ses tétons se dressèrent au garde à vous !

Elle se cambra sous l'effet du froid soudain, et mes yeux profitèrent de ce joli spectacle.

Je ne la voyais qu'à travers le trou de la serrure, mais j'en voyais assez pour sentir une réaction dans mon pantalon...

Ses seins étaient merveilleusement ronds, ils avaient la fraîcheur de ses 24 ans et leur taille me laissait rêveur.

Ni trop, ni trop peu , ils seraient parfaits pour mes mains.

Je n'avais qu'une envie à cet instant, pénétrer dans la salle de bain et venir grignoter ses tétons, pareils à deux petites fraises.

Avec ma langue je pourrais les léché comme deux bonbons, puis , entourés par ma bouche, je les suçoterais , et pour finir , je les mordillerais,afin de les maintenir excités.

A cette vision mon sexe fit un bond dans mon boxer et ma main se glissa tout contre lui pour le caresser.

Si seulement sa main à elle venait m 'entourer...

Je l'avais déjà vu faire, lorsqu'elle rejoignait Jonathan pour leur "partie de baise " hebdomadaire.

Cette collocation avec Jonathan était un ravissement pour mon voyeurisme obsessionnel.

 La première fois qu'il m'avait présenté Ambre, j'avais tout de suite remarqué qu'elle ne portait aucun soutien gorge, sous sa tunique.

Et rien que pour ça,  j'étais enchanté de faire sa connaissance.

La deuxième fois que je l'avais vu, ou plutôt "entendue", il était très tard... Ce soir là j'étais de sortie, et rentrant à 2h du matin, sur la pointe des pieds, je ne m'attendais pas à entendre "miauler"...  J'avais été saisi par l'intensité et la sensualité des petits cris qui sortait de sa jolie bouche.

Je m'étais collé contre la paroi séparant nos deux chambres, et excité par le va-et-vient de mes voisins et le plaisir "chanté" d'Ambre, je m'étais branlé encore et encore, jusqu'à inonder mes draps. J'aurai préféré asperger les seins de ma jolie voisine, mais Jonathan s'en chargeait à ma place.

 Une délicate odeur de monoï vint me sortir de mon souvenir et je me sentis encore plus excité.

Ambre était en train de crêmer son corps de sirène, encore perlé de gouttes d'eau.

J'eu envie d'entrer dans la salle de bain, d'enduire mes mains de crème, et de venir me balader sur ses courbes juvéniles.J'aurai d'abord caressé sa nuque, d'une sensualité à faire rougir les yeux qui se posaient sur elle, puis j'aurai suivi ses épaules fragiles, et son dos d'une douceur irréelle.

Mes mains se seraient baladées sur ses hanches, pour venir se réchauffer entre ses cuisses, près de son joli coquillage.Mes doigts enduits de crème auraient alors glissé entre ses lèvres, et seraient venus titiller sa perle du plaisir.

Des confidences de Jonathan,je savais qu'Ambre était clitoridienne, et mes doigts experts, seraient parfaits pour vibrer sur sa clochette(ma langue aussi le serait, parfaite...).

Humm...Ma langue, elle fut tout émoustillée à l'idée de venir goûter à son jus.Jonathan, pas très secret dans le genre, m'avait vanté plusieurs fois la douceur de son jus.

" J'adore la lécher, elle est toute veloutée, sa mouille est un vrai délice. Un jour peut être je te laisserai y goûter ! " M'avait-il dit le lendemain d'une de leurs soirées sexe.

Depuis, je m'étais imaginé la boire sans retenues...Et là, elle était à portée de langue...

Elle avait fini de mettre sa crème, elle se maquillait, entièrement nue. S'en était trop ! Le poste de radio fredonne, j'appuie sur l'interrupteur.

"Ah!"

Petit sursaut et cri d'Ambre.

"Chhuut.C'est moi"

Je l'attrape par la taille, un frisson parcourt son corps. Je presse mon sexe contre ses fesses rebondies. Elle se plaque alors contre le lavabo, comme pour échapper à mon sexe transformé en  bûche.    J'attrape ses mains délicates et les lui mets derrière son dos. Elle est à ma merci, là devant moi, dans le noir.. Pendant que je tiens fermement ses poignets avec une main, avec l'autre j'empoigne son cou et lui renverse la tête en arrière.Je tourne son visage vers le mien, et je viens grignoter sa bouche toute maquillée de rouge.Petit à petit je la sens s'offrir à mes lèvres, sa langue vient m'inviter à une danse dans sa bouche. J'accepte l'invitation,et nos langues s'entremêlent doucement, sensuellement, puis de plus en plus vite.

Miam, miam...J'aspire sa langue et la suçote.Je sens un peu de salive couler à la commissure de ses lèvres.

Je libère les poignets de ma prisonnière, et tout en la maintenant par le cou, mon autre main part se promener entre ses cuisses.

Je sens sa main venir sur la mienne, va-t-elle arrêter mon voyage ?

Non ! Elle écarte ses lèvres afin de faciliter mon passage dans sa grotte humide... Délicieux ! Je plonge dans un ruisseau de désir, qui sous mes caresses et mes pénétrations, se transforme en rivière. Mes doigts glissent avec délice dans la fontaine d'Ambre , et découvrent les joies des bains chauds ! Vous qui me lisez, vous en avez sûrement connu des chattes semblables à des déserts qui n'ont pas vu une goutte d'eau depuis des mois, et bien là c'était l'inondation ...Je porte mes doigts à la bouche, et y verse son nectar.Un vrai régal ! Jonathan n'avait pas menti en me disant que son jus était délicieux.A la fois doux et sucré, puis fruité et acidulé, mais surtout, d'une onctuosité inégalée. Je replonge mes doigts: 1,2,3, et aussi mon pouce qui s'amuse à jouer contre la paroi qui jouxte son petit cul. Je la sens tout ouverte et prête à obéir à tous mes vices.

La pénombre, la peur d'être découverts par Jonathan, son corps de déesse sous mes mains...Tous mes sens sont en éveil.

Vite, je la veux sur ma bouche !

Je lâche son cou, sors mes doigts de sa chatte, l'attrape par la taille et la pivote vers moi.Je descends le long de ses cuisses, et me mets à genoux pour venir déguster son miel.Ambre la diablesse se met brusquement à avoir des remords:

"Non, Erwan... Non, il ne faut pas..."

Son non, me donne encore plus le feu! Tu vas voir ma belle,si tu vas me dire non longtemps.

Je la soulève et l'assois sur le lavabo, un petit cri me fait penser que j'ai du être un peu brutal et que le robinet doit s'incruster dans son joli dos.J'écarte ses cuisses de jeune effarouchée et me plonge dans une dégustation approfondie de son abricot et de son petit cul.Ma langue se promène de l'un à l'autre,elle caresse,elle écarte, elle fouille,elle déguste.Plus qu'un préliminaire, je la baise avec ma langue. Mon nez se frotte contre son clito pendant que je lèche son coquillage, et il se fraye un passage entre ses lèvres quand je bouffe son cul.Petit à petit ses lèvres se gonflent d'excitation,et de sa fente  coule un joli ruisseau translucide qui finit sa course sur mon visage.Elle est en train de me tremper et j'adore ça ! 

Mes doigts rejoignent ma langue, pour rendre visite à son petit trou, qui m'accueille très gentiment. Bien qu'il soit déjà bien ouvert, j'y vais pas à pas, afin de ne pas le brusquer.Je sais par expérience que ces petites grottes vous laissent dehors aussi vite qu'elles vous ont fait rentrer.Ma langue se délecte de le sentir s'ouvrir à chacun de ses passages.

Hummm...

La magie de ma langue opère,Ambre se fait plus chienne.

"Vas-y,vas-y,j'aime quand tu me bouffes le cul !

Tu vas me donner envie de l'offrir à ta queue!"

Tiens, tiens...A vos ordres princesse ! Je me relève, le lavabo est pile à la bonne hauteur.J'écarte avec mes mains ses fesses,pour bien ouvrir son puit,et délicatement ma longue queue s'introduit dans ce temple interdit du plaisir.

AAAHHHHH...

J'ai la sensation d'être un dragon qui découvre un lieu inexploré,il serre bien ma queue,et il s'écarte au fur et à mesure que je la percute.Pour que sa fente ne soit pas jalouse, j'y plonge mes doigts, puis ma main presque tout entière.

Mes yeux se sont habitués à la pénombre, et je peux profiter des expressions de son joli visage, à chaque coup de lance dans sa grotte.Elle est si belle lorsqu'elle mord ses lèvres et que ses yeux frémissent de plaisir. Elle est tout à la fois,douceur et férocité. Telle une panthère qui vous charme par sa marche et vous dévore en moins de temps qu'il vous faut pour respirer. 

Son cul, sa chatte, ses seins vous emportent dans des contrées inexplorées par votre corps et votre esprit...Je dois être en train de dormir, je vais me réveiller !

Ambre m'attrape par les cheveux et elle vient dévorer ma bouche, elle mord mes lèvres et tire dessus. Une vraie gourmande ou une cannibale ? Sa langue se mélange à la mienne, et le cocktail fonctionne bien !

Mon corps est en sueur, ma queue en transe, son cul et sa chatte sont en feu. Un véritable incendie se propage dans cette minuscule salle de bain...Bien que la situation soit très excitante, là, dans le noir,j'ai envie de l'allonger sur mon lit et de pouvoir contempler son corps de sirène.

Du haut de mes 45 ans, cela fait bien longtemps que je n'ai pas eu un corps aussi ferme entre mes mains ! 

"Accroche-toi ma belle !"

Alors que son cul se fait toujours ramoner par ma bite, je la soulève du lavabo et l'emmène vers ma chambre.

Pourvu que Jonathan n'arrive pas... La peur d'être surpris ne rend la scène que plus hallucinante, et digne d'un film cul d'une chaîne satellite !

Je me décroche de son petit trou, et la jette sur mon lit.Toute chaude, cheveux en bataille, une vraie sauvage qui appelle au sexe !

Quel régal cet après-midi torride! Merci à la formation annulée en dernière minute, qui m'a permis de rentrer tôt !

Je la contemple, m'agenouille à côté d'elle,prends sa main, et la promène sur mon sexe ardent.La froideur de sa main contraste avec la chaleur de ma queue.Ses caresses délicates sont un vrai bonheur.

"Viens"

Ambre m'attire vers sa bouche pulpeuse. Je ne me fais pas prier et m'approche.

Elle souffle et ma queue en frissonne ! De froid, son souffle devient chaud,un véritable cyclone entoure ma lance...C'est une vraie magicienne !

Après son souffle ravageur, un raz de marée de baisers déferle sur ma queue, puis sa langue passe à l'abordage ! Touché coulé !

Elle me lèche, me frôle, me mange, m'aspire et mon sexe disparait,englouti par sa bouche démoniaque.Je suis aux anges,je ferme les yeux,profite de ce moment, et des sensations de vertiges qu'elle offre à ma queue. C'est doux, c'est chaud, c'est mouillé, et sa bouche déclenche en moi un véritable feu d'artifice...Ses mains me caressent,m'entourent,et me font monter de plus en plus haut. Je la regarde me sourire avec ses yeux coquins, et me manger avec délice.Elle est magnifique ! Son visage,son corps,son regard,tout ce qui se dégage d'elle est merveilleusement doux et beau.Aucune once de vulgarité...C'est une véritable fée du plaisir buccal, et elle ensorcelle mon sexe avec sa jolie bouche.

Encore mieux que la description faite par Jonathan  sur ses talents. Quel chanceux, dire qu'il baise cette bombe sexuelle et sensuelle, aussi souvent qu'il le souhaite ! 

Soudain sa langue se met à danser sur ma queue à des rythmes dignes de certains carnavals de Rio...

"Hummm... Elle est trop bonne ta bouche. Tu vas me faire venir si tu continues..."

Elle lança alors un regard coquin et qui semblait dire: je te tiens,c'est moi qui décide ! A cet instant elle semblait détenir LE POUVOIR,celui que toutes les putains détiennent sur les hommes qui se paient leurs services. Ce n'est pas l'homme qui est au bout du billet qui dirige, mais la femme qui est au bout de la queue!

Et pour ce qui est de diriger, Ambre est assez douée...Brusquement, elle arrête de me pomper, me regarde, se redresse, et me bascule sur le lit.Elle attrape mes mains,les plaquent sur les draps,je suis à sa merci. Elle rigole de façon gourmande et me dit:

" Maintenant, à mon tour de te montrer de quoi je suis capable ! " Tout en tenant fermement mes mains, son corps se frotte de façon indécente sur le mien.Elle mange ma bouche,tout en laissant sortir de petits cris,et fait glisser frénétiquement son clito sur mon pic.Elle s'excite bien la salope ! 

Le bout de mon sexe est tout mouillé, et mon gland aimerait se frayer un passage entre ses lèvres humides.Tiens ! Sa demande a du être entendue, telle une experte, Ambre soulève ses fesses, remonte un peu, et s'enfonce sur ma bite dure comme du marbre.Allongée sur moi, seules ses hanches bougent, d'avant en arrière, de gauche à droite, en faisant des ronds, elle me fait visiter sa chatte, et la visite est fort agréable.Je sens son joli ventre contre le mien, ses seins pressés contre mon torse, son corps me donne la fièvre.Décidemment elle est insatiable,et j'aime ça !

Elle lâche mes mains, décolle son corps brûlant et, à califourchon, elle me donne des coups de reins dévastateurs.Elle devrait donner des cours à certaines des partenaires que j'ai eu, ses secousses sont de véritables décharges de plaisirs.Je suis définitivement convaincu de la puissance sexuelle qu'elle exerce sur moi.

Ambre se transforme en danseuse érotique,elle me donne la sensation de danser sur ma queue.Elle ondule, se cambre, s'agite, puis ralentit, se déhanche...Une parfaite chorégraphie du plaisir.

Je suis à la fois voyeur et acteur.Je profite du spectacle qu'offre son corps sur le mien tout en jouissant du talent de sa chatte.Je ne pourrais plus jamais être indifférent lorsque je la verrais avec Jonathan, et mon sexe finira par me trahir, car il grimpera en repensant à ce moment si délicieux...Telle une créature possédée, Ambre entre en transe, elle se cambre de plus en plus vite, de plus en plus fort, elle se courbe jusqu'à ce que son dos touche le lit.Quelle acrobate!

Dans cette position, un 180°, mon sexe découvre des parties secrètes, sur la paroi supérieure de son coquillage et soudain, elle se met à hurler de plaisir.Je ressens quelque chose d'inconnu jusqu'alors, ma bite est en train de prendre une douche ! 

Mon dieu ! Ambre est une femme fontaine, elle m'inonde !!Son jus coule le long de ma queue, sur mon ventre, sur mes couilles, c'est chaud, c'est excitant, et ses cris, ses cris me transportent sur le chemin de la jouissance. Toujours arquée, elle me fait vibrer par ses soubresauts rapides et efficaces, elle se débat avec son orgasme, qui atteint son paroxysme.Elle gémit, elle murmure, elle gueule, elle prend son pied ! Enivrée, transportée elle se soulève et son visage réapparaît.Je la contemple, elle est belle, bouche ouverte, yeux fermés, elle dévore son péché de chair.

Déchaîné par sa sensualité, je capture ses tétons entre mes doigts enragés et je tire sans ménagement, avec perversité.

"Ahhhhhhhh, Erwan.............Tu me fais jouuuuuiiiiiiiiirrrrrrrrrrr"

"Salope ! Tu fais monter ma sauce, je vais te remplir."

Elle accélère de plus belle, et dès que ma pine allait cracher tout son foutre, sa chatte s'échappe...

 Elle capture ma lance avec ses mains de déesse et elle asperge son joli visage. Quelle est appétissante ainsi parée de mon sperme! Délicatement, elle effleure mon gland avec son piercing de langue, et elle lui fait sa toilette.J'ai rencontré l'ange de la débauche et de la luxure...Heureux, je suis heureux...

Ambre s'approche de moi, me roule une pelle, puis me balance désinvolte:

"Merci beaucoup Erwan, c'était cool ! Tu m'as baisé comme un dieu, on recommence à l'occas. ? Je te laisse, je dois finir de me préparer, Jonathan ne va plus tarder..."

Et sur ce, elle me faussa compagnie ! 

Pendant que je l'entendais se préparer dans la chambre d'à côté, je dégustais les derniers frissons d'orgasme qui parcouraient mon corps épuisé.

Le bruit d'une clef dans la serrure me sortit légèrement de mon brouillard...Des pas, un "salut" lancé dans le couloir, du bruit à travers le mur, puis une phrase qui me fit frémir...

" Dis-donc ma chérie, tu sens le sexe toi ! Tu t'es encore amusée cet après-midi ? "

" Oui, oui, je te raconterai ..."

Quelle surprise !!! Et moi qui culpabilisais presque de n'avoir pas su résister à la tentation du corps d'Ambre ... Jonathan était décidemment le colocataire idéal !!!








08/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres